Passer au contenu principal
Main

Services en résidence

Depuis nos débuts en 1989, nous nous sommes donné pour mission d’inspirer le caractère et la détermination des gens que nous soutenons. Ses résidences ainsi que ses programmes communautaires sont implantés partout dans la province et desservent plusieurs collectivités de l’Ontario (Carte des établissements).

Le Service ontarien de la surdicécité adopte une approche holistique pour livrer des services d’intervention qui sont adaptés aux besoins, aux moyens de communication et aux objectifs uniques de chaque personne afin d’accroître son autonomie et d’enrichir sa vie. Les programmes résidentiels offrent des logements accessibles, sans obstacle et abordables, ainsi qu’un accès aux services d’intervention 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Le Service ontarien de la surdicécité a un véritable impact quotidien.

Histoire de réussite

Katherine and Amanda communicating using AISTL, a hand-over-hand sign language.Née prématurée, Amanda souffre de paralysie cérébrale, d’une perte auditive profonde et d’une très faible vision. Amanda est atteinte de surdicécité, mais elle peut percevoir un certain degré de lumière d’un œil.

Lorsqu’Amanda était enfant, sa mère a milité pour que sa fille reçoive un soutien essentiel au moyen de services d’intervention. Les personnes atteintes de surdicécité peuvent développer leurs compétences de vie, acquérir de l’autonomie et contribuer à leur communauté grâce à l’appui d’interprètes tactiles professionnels.

Après avoir obtenu son diplôme, Amanda n’avait pas accès aux interprètes tactiles jusqu’à ce qu’elle s’adresse au Service ontarien de la surdicécité à l’âge de 22 ans.

Amanda communique de façon expressive avec le monde qui l’entoure grâce à l’interprétation gestuelle de l’anglais (SEE), un système de communication gestuelle qui se veut une représentation exacte du vocabulaire et de la grammaire de l’anglais. Elle reçoit la communication en utilisant le langage gestuel tactile interactif adapté (LGTIA). Le LGTIA est un langage gestuel avec mains jointes. L’interlocuteur ressent et lit les signes avec ses mains.

Quand Amanda a commencé à recevoir des services d’intervention du Service ontarien de la surdicécité, son vocabulaire expressif se limitait à deux signes : « plus » et « fini ».

Aujourd’hui, Amanda est capable de communiquer ses choix et de participer plus activement dans tous les aspects de sa vie. Elle possède actuellement un vocabulaire expressif de 16 signes qui continue de s’enrichir.

« L’un des faits saillants de ma carrière a été ma participation au développement d’Amanda. Pour améliorer sa communication, nous avons procédé plusieurs fois par essais et erreurs. Voir les résultats se concrétiser a été un grand moment. »

« Nous nous sommes toujours concentrés sur la réalisation du plein potentiel d’Amanda. Quand le potentiel d’une personne est reconnu, les possibilités sont infinies », affirme Katherine, une interprète tactile du Service ontarien de la surdicécité.

Malcare WordPress Security