UN SIMPLE CONTACT MÈNE À DES POSSIBILITÉS ILLIMITÉES

Un simple contact. Des perspectives illimitées.

Un endroit où l'esprit des Fêtes se traduit sans sons ni lumières

Les lumières colorées qui décorent les rues de la ville, la neige étincelante fraîchement tombée et le son réconfortant des cantiques de Noël... Ce ne sont là que quelques exemples de ce que nos yeux et nos oreilles perçoivent durant la saison festive.

Pour les personnes dont les sens sont limités, comme celles ayant subi une perte à la fois visuelle et auditive, la période des Fêtes peut être remplie de silence et de noirceur.

Dawnelee

Quelques semaines après avoir célébré un anniversaire important, Dawnelee Wright, une résidente de Fort Frances, a commencé à ressentir les symptômes de ce qu'elle croyait être une infection bénigne de l'oreille. Après avoir été examiné par les médecins et subi une batterie de tests, elle a découvert qu'elle souffrait d'un déficit neuropathique causant une perte de l'ouïe. Elle n'oubliera jamais le jour où elle a appris la nouvelle, alors qu'elle prévoyait profiter de moments de qualité avec sa famille durant la fin de semaine du jour de la Famille.


Dawnelee croit que les services d'intervention peuvent fournir des adaptations pour presque toutes les situations.

La situation de Dawnelee était encore plus complexe du fait qu'elle vit avec une déficience visuelle. Née avec un glaucome congénital résultant d'une embryopathie rubéolique, elle était aveugle lorsqu'elle était bébé. Jeune enfant, elle a subi plusieurs interventions chirurgicales qui lui ont permis de recouvrer partiellement la vue. Cependant, sa vue baisse depuis quelques années et continuera à se dégrader avec le temps. 

Pour cette analyste politique, lobbyiste, diplômée universitaire, épouse et mère, l'annonce de sa perte auditive l'a forcée à redéfinir sa perception d'elle-même : « Je fais tout différemment maintenant. Depuis mes 40 ans et ma perte auditive, je me suis réinventée… la surdicécité n'a pas changé qui je suis. » Cette expérience lui a appris comment « poser des questions, accepter l'aide et aller de l'avant. » Elle explique que l'expérience de chaque personne atteinte de surdicécité est unique.

Dawnelee bénéficie de services d'intervention grâce à un partenariat entre sa communauté du Nord et le Service ontarien de la surdicécité, la Société canadienne de l'ouïe et l'INCA. Les interprètes tactiles sont des professionnels spécialement formés qui deviennent les « yeux » et les « oreilles » de la personne atteinte de surdicécité en utilisant le sens du toucher. La collaboration entre les trois organismes a permis de mettre Dawnelee en contact avec un interprète tactile professionnel. Ces services l'aident à communiquer et à interagir avec le monde qui l'entoure. « Avoir un interprète tactile rend les gens et les lieux de ma communauté accessibles. Aussi, je ne me sens pas comme un fardeau pour mon mari et mes enfants. Nous profitons tous de ma nouvelle liberté. » 

Elle remercie les services d'intervention de lui avoir donné une vie privée et l'habileté de faire ses propres choix concernant ses activités, sans avoir à compter sur les autres. Depuis qu'elle a commencé à travailler avec son interprète tactile, l'indépendance accrue de Dawnelee lui donne plus d'assurance. 

Grâce à la formation sur la mobilité et l'orientation pour les personnes atteintes de surdicécité reçue, elle peut se déplacer plus aisément avec sa canne blanche et rouge, de façon indépendante et sécuritaire. Pour tirer le maximum de son audition résiduelle, Dawnelee utilise des prothèses auditives. Ses prothèses auditives qui se connectent sur un iPhone ont été achetées avec l'aide du Voyageur Lions Club de Fort Frances, pour compenser le coût imprévu.

Dans ses temps libres, elle aime chanter dans la chorale de sa communauté, jouer du piano et cuisiner avec son fils et sa fille.

Dawnelee croit que les services d'intervention peuvent fournir des adaptations pour presque toutes les situations. Publier ses mémoires, faire un tour d'hélicoptère ainsi qu'un voyage en montgolfière font partie de ses projets d'avenir. « Allons de l'avant! » est sa nouvelle devise.

Fondé en 1989, le Service ontarien de la surdicécité est un organisme sans but lucratif qui aide les individus sourds et aveugles à accroître leur autonomie et à améliorer leur qualité de vie au moyen de services spécialisés. Ses résidences ainsi que ses programmes communautaires sont implantés partout dans la province et desservent plusieurs collectivités de l'Ontario.

Pour en savoir davantage sur le Service ontarien de la surdicécité, veuillez visiter le www.deafblindontario.com